Communiqué de presse de Jean-Pierre Lecoq du 15 juin

A la suite des nouvelles dégradations occasionnées lors de la manifestation du 14 juin, dont le parcours a emprunté notamment le boulevard du Montparnasse, Jean-Pierre Lecoq demande qu’une réflexion soit engagée sur l’évolution des manifestations sur le domaine public.


Communiqué de Presse de Monsieur Jean-Pierre LECOQ, Maire du 6e arrondissement Vice-Président du Conseil départemental de Paris Conseiller régional d’Ile-de-France

Devant l’importance des dégâts commis hier sur tout le trajet de la manifestation (mobilier urbain détruit, vitrines brisées, innombrables tags sur les façades des immeubles publics et privés) auxquels ont succédé des actes de vandalismes commis dans la nuit Rive Droite,

Devant l’incapacité des forces de Police à juguler ces débordements, en raison de la multitude de leurs tâches et de leur état de fatigue,

Devant l’impuissance de la justice à éloigner les fauteurs de trouble reconnus de ces manifestations,

Devant la contradiction manifeste existant entre l’Etat d’urgence et l’organisation de manifestations débouchant sur des troubles à l’Ordre Public,

Jean-Pierre LECOQ demande que dans le respect des libertés constitutionnelles, les pouvoirs publics réfléchissent avec des représentants des forces syndicales concernées, à une évolution des manifestations sur le domaine public.

Il est évident que leur nature, leur répétition et leur forme doivent évoluer sinon, une fois de plus, l’incapacité de l’actuel Gouvernement à agir et ses contradictions manifestes déboucheront sur un climat de tensions de plus en plus vives.

JPEG - 1.2 Mo