haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Mon intervention au Conseil régional sur le vote d’une charte éthique pour une nouvelle politique en Ile-de-France

Lors de sa première séance, le Conseil régional d’Ile-de-France a adopté une charte éthique de nouvelle gouvernance.

Madame la Présidente, mes chers Collègues,

Depuis plusieurs années, la classe politique dans son ensemble est la victime d’une campagne de dénigrement véhiculée par certains, qui lui reprochent collectivement un petit nombre de dérives individuelles.

Oui, mes chers Collègues, nous subissons collectivement les conséquences des actes de quelques élus qui sont à l’origine de scandales ou d’affaires alimentant régulièrement la chronique judiciaire des médias.

Je vous le dis, ces pratiques d’un autre âge, finiront par consommer le peu de crédit qu’il nous reste, si de nouvelles règles ne sont pas rapidement mises en œuvre à tous les niveaux des collectivités mais également de l’Etat.

Le scandale qui a éclaboussé la précédente majorité régionale avec le logement social occupé par Madame SABBAN, ex-vice Présidente Socialiste de cette région, reste présent dans tous nos esprits et constitue le parfait exemple de pratiques d’un autre âge auxquelles nous devons mettre un terme.

Je profite d’ailleurs de l’occasion qui m’est donnée pour m’interroger sur l’information révélée dans son édition du 14 janvier par l’hebdomadaire « Marianne » selon laquelle, contrairement à ce qu’elle avait promis en juin 2014, Madame SABBAN n’aurait toujours pas quitté son fameux duplex social… Déménager un si grand appartement prend du temps mes chers Collègues mais au bout d’un an et demi, ne sommes nous pas fondés à souhaiter que cette promesse devienne réalité ?

Aussi pour en finir avec de telles dérives et donner aux élus de notre Assemblée la faculté d’illustrer leurs exemplarités, vous proposez Madame la Présidente à chacun d’entre nous de signer une charte pour une nouvelle politique en Ile-de-France, charte qui reprend les recommandations de l’Association ANTICOR et à travers laquelle chaque membre de notre Assemblée va prendre un certain nombre d’engagements.

Mais comme ces engagements pourraient être interprétés comme de belles paroles non suivies d’effet par certains de nos concitoyens, la commission éthique indépendante qui sera présidée par un déontologue que la charte institue aura toute latitude pour contrôler le respect effectif de ces engagements.

Le groupe Les Républicains dont les membres, je le souligne, ont d’ores et déjà signé cette charte, votera évidemment en faveur de cette délibération et se félicite de cette nouvelle manière de faire de la politique, prônée et mise en œuvre par notre Présidente.

Jean-Pierre Lecoq

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Vœux de Jean-Pierre Lecoq aux Personnalités du 6e Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement A Paris et en Ile-de-France, tout est à revoir !
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs