haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Pour une profonde réforme de notre système éducatif

Chacun comprend combien est nécessaire la réforme de notre système d’enseignement de la maternelle au Lycée. Mais si le diagnostic est à peu près partagé, beaucoup divergent sur la nature des mesures à mettre en œuvre.

Depuis une dizaine d’années, notre système scolaire s’essouffle. Alors qu’il s’agit du premier budget de l’Etat, jamais le nombre de « décrocheurs » ou d’élèves en difficulté n’a été aussi élevé. Pire, le classement annuel PISA est de plus en plus sévère et illustre l’inadéquation croissante entre le système éducatif français et la réalité des classes (enfants étrangers dont les parents ne maîtrisent pas la langue française, hétérogénéité des classes d’âges, faiblesse des formations professionnelles).

Si notre enseignement supérieur va mieux grâce aux lois d’autonomie de 2010 et à l’action résolue de Valérie PÉCRESSE, l’enseignement secondaire avec le tristement célèbre collège unique n’en finit plus de décliner.

Le bon sens doit conduire à agir simultanément sur le primaire et sur les « années collège ». S’agissant du primaire, il faut en finir avec la concentration sur la classe de CP de tous les apprentissages fondamentaux.

L’apprentissage de la lecture doit se faire dès la grande section de maternelle, les enfants étant scolarisés de plus en plus jeunes.

Quant au collège, tout en permettant par un tronc commun de matières, l’apprentissage pour tous d’un socle de connaissances, il doit déboucher à l’issue de ces 4 années par une pré-orientation.

Si l’on veut vraiment développer en France les filières professionnelles, favoriser l’apprentissage, il faut que ces enseignements soient le plus souvent choisis et non subis.

Dans ce domaine de la formation, beaucoup dépend maintenant des Régions qui doivent avoir le courage de faire des choix en investissant sur les filières d’avenir.
C’est grâce à la convergence de ces mesures que le niveau professionnel de nombreux jeunes Français s’améliorera et que le chômage reculera.

Sur ces pensées optimistes, je souhaite à tous et à toutes d’avoir des temps de repos pendant cette période estivale et d’en profiter pleinement.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Non à la fusion des arrondissements du centre Vœux de Jean-Pierre Lecoq aux Personnalités du 6e Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs