haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Conseil de Paris : Réforme de l’inspection générale : une occasion manquée

Lors du Conseil de Paris, l’exécutif municipal a fait voter une modification des missions et conditions d’intervention de l’Inspection générale de la Ville de Paris. Loin d’en renforcer l’indépendance, comme l’affirme l’exécutif, ce texte illustre parfaitement le double discours de l’équipe municipale : comment peut-on affirmer que l’inspection générale est parfaitement indépendante, lorsqu’elle est placée sous l’autorité du Maire de Paris ?

C’est la raison pour laquelle le groupe UMP a déposé cinq amendements au projet de l’exécutif, visant à renforcer réellement l’indépendance de l’inspection générale, tout en améliorant son fonctionnement. Tous ont été rejetés par l’exécutif.

S’agissant de l’indépendance de l’inspection, nos amendements prévoyaient que ce service ne serait plus rattaché au Maire de Paris, mais au secrétaire général, personnage beaucoup plus neutre et moins politisé que le Maire de Paris. L’indépendance de l’inspection générale, c’est aussi celle de ses inspecteurs : c’est pourquoi nous proposions que ces derniers soient recrutés dans des conditions plus encadrées qu’actuellement, en limitant par exemple la possibilité de recruter d’anciens élus ou collaborateurs de cabinet.

S’agissant du fonctionnement de l’inspection générale, nos amendements permettaient aux maires d’arrondissement ou aux groupes politiques de proposer à l’inspection des sujets particuliers pour ses rapports, tout en prévoyant une représentation des groupes politiques au sein du comité de suivi. Nous déplorons vivement qu’aucune de ces propositions n’ait été reprise par l’exécutif, qui préfère verrouiller la seule entité de l’hôtel de ville susceptible d’avoir un regard critique sur son action.

L’indépendance ne se construit pas à partir de formules incantatoires, mais d’actes concrets et constructifs. Force est de constater, à travers le rejet de nos amendements, que sur ce sujet l’équipe municipale préfère sans aucun doute la parole aux actes.

Pierre-Yves Bournazel
Jean-Pierre Lecoq
Alexandre Vesperini

Communiqué de presse du 17 juin 2014 - Groupe UMP

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement A Paris et en Ile-de-France, tout est à revoir ! Le 6e rend hommage à Soeur Emmanuelle
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs