Dans Propositions, ville_culture

INTERVENTION DE MONSIEUR JEAN PIERRE LECOQ
AU CONSEIL DE PARIS DES 2,3 et 4 MAI 2018
SUR LA POLITIQUE CULTURELLE DE LA VILLE

Nous le savons, Paris notre ville, capitale de la France jouit d’un patrimoine exceptionnel que le temps et l’histoire lui ont légué. Il s’y ajoute de grandes institutions culturelles, qu’elles dépendent de l’Etat comme le Louvre, le Centre Pompidou, l’Opéra, le Théâtre de l’Odéon, la Comédie Française ou qu’elles dépendent de notre municipalité, comme nos nombreux musées, le Théâtre de la Ville, le Châtelet, le Monfort pour ne citer que celles-là.

Au cours des trois dernières mandatures, la Ville y a ajouté des établissements culturels locaux dans les arrondissements périphériques qui avaient la couverture culturelle la plus légère : ainsi le 104, la Maison des Métallos offrent à des publics jeunes et diversifiés des moyens d’expression culturelle indéniables.

Cet ensemble d’équipements constitue donc un environnement tout à fait exceptionnel, mais il ne peut à lui seul satisfaire la soif de pratiques culturelles manifestées par de nombreux Parisiens.

Faire participer le plus grand nombre, leur permettre de faire naître, de susciter ou de renforcer leur appétence pour une discipline artistique, voilà ce que beaucoup de Parisiennes et de Parisiens attendent d’une politique culturelle de proximité et de qualité.

Certes l’offre culturelle à Paris est nombreuse –certains diraient même pléthorique- et diversifiée, mais si certains en profitent pleinement, d’autres pour diverses raisons ne s’y intéressent pas.

Un grand nombre des lieux de culture reste trop souvent fréquenté par un public élitiste.

Nous proposons donc, en s’appuyant sur le réseau existant de nos établissements culturels de proximité (bibliothèques, conservatoires, ateliers ADAC et des Beaux Arts), de renforcer l’offre culturelle à destination de tous les publics.

En s’appuyant sur les PVP de la Ville ainsi que sur une partie des animateurs recrutés dans le cadre des TAP, nous pouvons accroître leurs horaires d’ouverture.

Les PVP Musique permettraient une plus grande ouverture des conservatoires aux publics adultes, tandis que les animateurs renforcés par des artistes seraient en charge d’ateliers culturels ouverts prioritairement dans nos écoles, en soirée et le samedi.

Telle est notre volonté : faire participer le plus grand nombre et contribuer à développer chez nos compatriotes, un fibre culturelle qui ne demande qu’à s’exprimer.

Articles récents