Se rassembler pour gagner

Comme elle s’y est engagée, Nathalie Kosciusko-Morizet place sa campagne sous le signe du rassemblement : rassemblement des différentes sensibilités de l’UMP ; rassemblement de tous les Parisiens qui souhaitent l’alternance à Paris, au-delà des frontières de notre famille politique.
Qu’ils se classent au centre de l’échiquier politique ou qu’ils placent l’écologie au 1er rang de leurs priorités, nous avons donc besoin des mouvements qui partagent nos objectifs.
C’est la raison pour laquelle nous présenterons les 23 et 30 mars 2014 des listes d’union UMP-UDI-MoDem. Dans le 6ème, dans le souci de l’union et le devoir de victoire, je ferai équipe avec Marielle de Sarnez.


Sur la liste que je conduirai, elle devrait occuper la 2ème place de la liste de l’arrondissement, dévolue à une personnalité centriste depuis 2001. Cette alliance n’entraînera donc aucun recul pour l’UMP et ses mouvements associés.

Je sais que certains d’entre vous s’interrogent sur les alliances avec le MoDem et je les comprends.

La situation a néanmoins changé. Depuis 18 mois, au niveau national, les deux formations centristes sont désormais réunies dans une opposition très claire à François Hollande. Au niveau local, l’écrasante majorité des cadres et des élus centristes rejette la politique de Bertrand Delanoë et veut avec nous mettre en oeuvre une politique plus dynamique et respectueuse des Parisiens.

Chers amis, les élections municipales se tiendront dans 100 jours. Devant le combat difficile qui nous attend, le rassemblement de toutes celles et ceux qui souhaitent le changement pour Paris est donc une impérieuse nécessité.

C’est la vocation des modérés que de s’allier à la droite plutôt qu’à une gauche structurellement sectaire. C’est l’intérêt de l’UMP que de s’enrichir du centre et de personnalités indépendantes, comme nous avons su le faire par le passé avec Simone Veil ou Raymond Barre.

Paris mérite l’union. Je sais pouvoir compter sur vous.

Bien cordialement.
Jean-Pierre Lecoq