Le Grenier Picasso sera préservé

Un accord a été conclu entre Maya Picasso et la société à l’origine d’un projet de résidence hôtelière au Grenier Picasso


Après plusieurs mois de démarches engagées notamment par Jean-Pierre Lecoq et le Comité de Défense des Grands Augustins présidé par Alain Casabona auprès de la Ville de Paris, du Ministère de la Culture et du Premier Ministre, un accord a pu être trouvé au tout dernier moment entre la Société Helzear et Maya Picasso sur le devenir du Grenier Picasso.

La Société Helzear a finalement accepté de préserver le Grenier qui ne sera donc pas concerné par le projet de résidence hôtelière et de créer au rez-de-chaussée un espace dédié à la connaissance de l’œuvre de Picasso.

Il s’agit d’un résultat très satisfaisant qui permettra de préserver un lieu où Picasso a peint notamment Guernica.

Si cet accord a pu être trouvé, c’est en grande partie grâce à l’action du Maire du 6e qui a dans un premier temps émis un avis défavorable au projet hôtelier puis a saisi à plusieurs reprises le Préfet de Paris pour faire classer les 2 derniers étages de cet immeuble, classement au titre de l’Inventaire des Monuments Historiques qui a été obtenu en mai 2014 (par un vote à l’unanimité de la commission compétente).

C’est grâce à ce classement que la voie de la négociation a pu être ouverte et qu’un accord a pu être conclu in fine.

La Mairie du 6e et le Comité de Défense resteront néanmoins attentifs à la mise en œuvre de cet accord. Dans un premier temps, ils ont demandé à être destinataires de l’accord juridique conclu entre les parties.