haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Un nouvel échec pour Delanoë : CMP Banque, un vrai gouffre et un risque financier certain

Monsieur le Maire, mes Chers Collègues
La communication que vous soumettez aujourd’hui à notre Conseil sur les résultats 2012 du Crédit Municipal et de sa filiale bancaire, le CMP Banque, constitue un déni manifeste aux lauriers de bonne gestion que vous vous êtes auto décernés hier tout au long de la séance.
Dans cette affaire du Crédit Municipal et de sa filiale bancaire, vous avez tout faux et les chiffres de l’exercice 2012 le prouvent cruellement, en attendant ceux de 2013 qui risquent, en raison de la conjoncture financière, d’être encore plus mauvais.

Pourtant Monsieur le Maire, nous n’avons pas cessé de vous mettre en garde tout au long de vos deux mandatures sur les risques évidents que vous preniez en créant une filiale bancaire, en l’adossant au Crédit Municipal sans partenaire extérieur et en vous lançant sur le marché très difficile de la restructuration de prêts pour les particuliers.
La modernisation, la mise à niveau des méthodes et des outils de fonctionnement du Crédit Municipal représentaient déjà un dossier considérable qui s’est traduit par une rotation accélérée des directeurs et par des rapports sévères, émaillés de blâmes et d’amendes, de la Commission Bancaire devenue depuis l’ACP, l’Autorité de Contrôle Prudentiel.
Mais non, cela ne vous a pas suffi. Porté sans doute par la vague de l’économie solidaire, désireux peut-être d’apparaître comme le digne élève de Muhammad YUNUS voire de le dépasser en notoriété, vous avez voulu avoir votre banque, en dotant le Crédit Municipal d’une filiale bancaire détenue quasiment à 100%.
En vous privant d’un partenariat avec un grand groupe, il était écrit que CMP-Banque allait connaître des problèmes de refinancement.
Si les pertes du CMP-Banque continuent à ce rythme, c’est la question de la recapitalisation du Crédit Municipal qui sera posée.
En 2012, le coût du risque s’établit à 7,6 M€, soit une augmentation de 270 % par rapport à l’année précédente. La chute de 6 % du PNB n’a pas permis de l’absorber et le CMP-Banque affiche donc en 2012 une perte équivalente à ce coût du risque, soit une perte de 7 M€, venant après un résultat déficitaire de 900 K€ en 2011.
Les mesures annoncées et la nomination d’un nouveau, d’un énième, directeur général en mai dernier ne sont pas de nature, Monsieur le Maire, à mettre un terme à ce qu’il faut bien appeler un échec patent (certains diraient une banqueroute).
Si vous ne voulez pas faire courir un risque à notre collectivité et donc aux contribuables Parisiens, il vous faut d’urgence mettre un terme à ce qu’il faut bien appeler une expérience désastreuse.
Monsieur le Maire, on ne s’improvise pas banquier, on vous a fait revêtir cette tunique sans doute sans qu’on vous fasse mesurer les risques qui s’y attachaient.
Sur ce dossier, Monsieur le Maire, l’urgence et la sauvegarde des intérêts des Parisiens vous commandent de réagir.
13 novembre 2013

Vos commentaires

  • Le 23 décembre 2013 à 20:35, par campilli En réponse à : Un nouvel échec pour Delanoë : CMP Banque, un vrai gouffre et un risque financier certain

    l’absence de partenaire extérieur solide va se révéler fatal au point de parler effectivement de banqueroute ; l’actuelle équipe de direction n’a rien anticipé alors même que le risque est connu et patent depuis 2010 ; de plus, la loi lagarde et les développements réglementaires récents apportent le coup de grâce

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Vœux de Jean-Pierre Lecoq aux Personnalités du 6e Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement A Paris et en Ile-de-France, tout est à revoir !
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs