haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Jean-Pierre Lecoq dénonce une nouvelle hausse d’impôts

La contribution climat énergie va se traduire par une forte augmentation des prix de l’essence, du diésel, du gaz naturel dès 2014 et jusqu’en 2016. Il n’y aura pas de pause fiscale avant 2017 ! Ce sont les Français qui vont payer plus des deux tiers de cette taxe alors qu’ils sont déjà étouffés fiscalement.

CHIFFRES CLÉS
+ 2,6 centimes par litre de sans-plomb 95
+ 2,9 centimes par litre de gazole
+ 0,35 centime par kWh de gaz naturel

D’après un rapport de Christian Eckert, député PS et rapporteur du budget, l’introduction de la contribution climat énergie, destinée à financer le crédit impôt compétitivité, augmentera les prix des énergies fossiles. Concrètement le taux de Taxe Intérieure de Consommation (TIC) sur le gazole augmentera de + 9,3 % entre 2013 et 2016 (passant de 42,84 €/l à 46,81 €/l) et de + 5,7 % pour l’essence (passant de 60,69 €/l à 64,11 €/l). Le produit de la taxe sera élevé et en progression rapide puisqu’elle rapportera 340 millions d’euros en 2014, 2,41 milliards en 2015 et 4,05 milliards en 2016. Bref, il n’y aura ni pause fiscale en 2014, ni en 2015, ni en 2016 ! L’augmentation sera d’autant plus forte que le relèvement de la TVA à 20 % au 1er janvier 2014, portera sur le prix incluant la Taxe Intérieure de Consommation (TIC).

Pour les automobilistes, le rapport prévoit en 2015

- une hausse de 2,6 centimes par litre de SP95, soit un surcoût de 1,30 € pour un plein de 50 litres ;
- une hausse de 2,9 centimes par litre de gazole, soit un surcoût de 1,45 € pour un plein de 50 litres ;
- une hausse de 0,35 centime par kWh de gaz naturel, soit un surcoût de 28 € pour une consommation annuelle de 8000 kWh (chauffage pour un célibataire) ;

Cette taxe reposera essentiellement sur les ménages qui financeront 67 % du dispositif contre 33 % pour les entreprises. Ce sont tous ceux qui n’ont pas d’autre choix que de prendre leur voiture qui vont être les plus touchés : à commencer par ceux qui habitent en banlieue ou en zone rurale ! Ce n’est pas acceptable alors que les Français vont déjà devoir payer plus de 12 milliards d’impôts nouveaux en 2014.
(source UMP)

PDF - 111.4 ko
argumentaire UMP énergie

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Vœux de Jean-Pierre Lecoq aux Personnalités du 6e Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement A Paris et en Ile-de-France, tout est à revoir !
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs