haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Le 6e rend hommage à Soeur Emmanuelle

Le Maire du 6e a rendu hommage à Soeur Emmanuelle en nommant une partie du terre-plein central du boulevard Raspail "Allée Soeur Emmanuelle".

Madame la Maire, Monseigneur, Mesdames, Messieurs,

Sœur Emmanuelle !

Celle qui fut surnommée la petite sœur des chiffonniers ou la petite sœur des pauvres est morte il y a 10 ans, et pourtant elle vit toujours dans nos cœurs et nos pensées !

Avec Mère Térésa et l’Abbé Pierre, ils forment la trilogie de la bonté, du don de soi, de l’attention aux autres…

Dans la tradition de Saint Vincent de Paul et de Jeanne Jugan, Sœur Emmanuelle, née dans une famille aisée au début du 20e siècle, a consacré sa vie à autrui.

Membre de la Congrégation de Notre-Dame de Sion dont les bâtiments se situent à quelques dizaines de mètres du boulevard Raspail, Sœur Emmanuelle a voué une grande partie de son existence à l’enseignement à Istanbul, à Tunis puis à Alexandrie.

En Turquie, au lycée Notre Dame de Sion d’Istanbul, elle enseigne notamment la littérature aux jeunes filles aisées de la société turque pensant que les femmes qu’elles deviendront sauront, grâce à l’enseignement, peser, s’affirmer dans une société turque laïque et patriarcale.

Mais la véritable vocation de Sœur Emmanuelle n’est pas l’enseignement mais l’aide à l’enfance malheureuse !

C’est en Égypte et à Alexandrie, à la fin de sa carrière d’enseignante -à laquelle elle a consacré quarante années- qu’elle s’éprend de ce pays en s’occupant des jeunes filles pauvres du quartier de BIACOS !

En 1971, à l’âge de la retraite, sa voie est tracée ! Elle consacrera désormais sa vie aux pauvres, aux exclus, aux damnés de la terre.

Dans le sillage du Père Damien, elle s’occupe des lépreux du Caire mais doit y renoncer pour des raisons administratives !

Elle décide donc de partager –avec l’accord de sa congrégation- la vie des plus pauvres au Caire, en s’immergeant dans le bidonville de EZBET-EL-NAKHL-. Au sein de la communauté des-ZABBALINES, chargée de la récupération des déchets, elle va réussir à lancer de nombreux projets éducatifs et sanitaires.

Avec sa complice, Sœur Sarah, en 1978, elle part aux Etats Unis pour récolter des fonds destinés à amplifier son action.

Pendant plus de 20 ans, à EZBET EL NAKHL puis à MOKATTAM, elle se bat pour les chiffonniers du Caire, pour raccorder l’eau et l’électricité à leurs bidonvilles, à leurs pauvres cabanes !

Mesdames, Messieurs,
Toute sa vie durant, Sœur Emmanuelle s’est occupée des autres, s’est dévouée pour les autres et d’abord pour ceux qui n’ont rien !

En améliorant un peu leur vie quotidienne, elle leur a redonné de l’espoir et de la dignité !

Elle a aussi –et ce n’est pas la moindre de ses réussites !- attiré l’attention des pays développés, de leur opinion publique sur le fléau de la grande pauvreté.

Très présente dans les pays en développement sur tous les continents et particulièrement en Afrique, la pauvreté n’en est pas pour autant absente de notre pays et de notre ville.

Souvent cachée, elle éclate à nos yeux au détour d’une rue ou d’une station de métro !

Alors oui, le parcours de la chiffonnière du Caire, membre de la Congrégation de Notre Dame de Sion, la vie toute entière de Soeur Emmanuelle ne peut nous laisser indifférents !

Engagée toute sa vie au service des autres, elle nous a montré que le combat contre l’exclusion devait être une action pérenne, de longue durée, qui nécessite la mobilisation de tous les acteurs.

Alors que l’hiver s’annonce, que des mesures sont annoncées à grand renfort d’échos médiatiques, faisons-nous assez en France, dans nos régions, dans nos villes pour accompagner les plus faibles de nos concitoyens, pour les sortir de la misère de la rue ?

C’est tout le sens de l’engagement et de la pensée de Sœur Emmanuelle dont nous célébrons, grâce à tous ceux et celles qui sont ici, le 10e anniversaire de sa disparition !

Avec ses disciples d’ASMAE à l’origine de cet hommage, nous pouvons dire YALLA ! En avant !

Jean-Pierre LECOQ
Maire du 6e arrondissement
Vice-Président du Conseil départemental de Paris
Conseiller régional d’Ile-de-France

JPEG - 3.4 Mo
Derniers articles
Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement A Paris et en Ile-de-France, tout est à revoir ! Le 6e rend hommage à Soeur Emmanuelle ZTI : réunion avec la Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs