haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Quelles devraient être les priorités de la Ville de Paris ?

Jean-Pierre Lecoq vient d’interpeller la Maire de Paris sur sa gestion catastrophique de l’espace public. Il défend une toute autre vision de ce que doit être une gestion municipale.

Madame la Maire, chers collègues,

L’examen de ce budget supplémentaire nous permet d’évoquer ce que doivent être les priorités d’une politique municipale dans une ville comme Paris. L’entretien de l’espace public apparaît naturellement comme l’une d’entre elles au même titre que le logement, la circulation et la sécurité des habitants.

Or, et nous le regrettons tous, sur tous les bancs de cette Assemblée, la situation que nous connaissons dans tous les arrondissements n’est pas satisfaisante.

Elle n’est pas digne de la « plus belle ville du monde » ; tous les Parisiens et les touristes en conviennent et le déplorent. Vous en êtes d’ailleurs tellement consciente, Madame la Maire, que vous avez nommé il y a un an, une secrétaire générale chargée spécialement de l’espace public tout en changeant une nouvelle fois, le directeur de la propreté.

A cet égard, permettez-moi de saluer et de remercier l’ensemble des personnels de cette direction ; agents, maîtrises et cadres qui s’efforcent d’œuvrer dans des conditions difficiles, l’entretien de notre domaine de voirie.

Par définition, c’est une tâche difficile, répétitive et qui peut être même démoralisante lorsque l’on constate le matin que la situation de son canton est profondément dégradée alors que la veille, elle était satisfaisante.

Alors qu’elle est la réalité de la situation après les travaux de la MIE présidée par notre collègue Maire du 5ème et qui après avoir auditionné tous les secteurs concernés a conclu sur un certain nombre de réalités incontournables.

Certes Madame la Maire vous avez réagis, des recrutements ont été opérés, des services supplémentaires ont été mis en place durant l’été dans les arrondissements les plus touristiques (…) mais force est de constater que les résultats ne sont pas à la hauteur de nos espérances, ne sont pas à la hauteur de ce qu’attendent les Parisiennes et les Parisiens pour leur ville.

C’est une évidence : Paris ne consacre pas assez d’argent à cette mission essentielle. la propreté n’est pas une priorité budgétaire de votre municipalité.

Elle n’était pas d’ailleurs une priorité de votre prédécesseur qui a laissé se dégrader l’action des services pendant ses 2 mandatures.

Certes, vous voulez réagir maintenant mais c’est comme toujours le cas lorsqu’une situation est dégradée, il vous faudra du temps et des efforts considérables pour retrouver une situation acceptable, digne de notre Capitale.

La propreté de Paris est une exigence des Parisiens, elle nous oblige tous et elle sera un des objectifs essentiels de la nouvelle équipe municipale en 2020.

Il faudra y affecter davantage d’agents (1 millier sans aucun doute) plus de moyens financiers et les encadrer avec autorité mais aussi avec considération et bienveillance.
Mais il faudra aussi que dans tous les domaines, l’action de notre ville soit cohérente et tournée vers cet objectif.

En effet, on ne peut pas en même temps prétendre améliorer la propreté de nos quartiers et multiplier les évènements à chaque demande sur la voie publique
- En même temps lutter contre la prolifération des rats et encourager les piques niques, les grignotages de toute sorte dans nos squares et nos jardins
- En même temps lutter contre les dépôts sauvages et vouloir installer les fameuses stations TRILIB qui génèrent irrémédiablement dans leur environnement immédiat, des dépôts supplémentaires
- En même temps vouloir mobiliser les acteurs de terrain qui sont les Maires et les conseils de quartier et ne pas affecter les moyens nécessaires.
- En même temps améliorer la propreté de nos quartiers et laisser l’espace public envahi par des tentes dans de nombreux arrondissements.

Vous l’aurez compris mes chers collègues c’est d’une tout autre politique que Paris a besoin et que les Parisiennes et Parisiens attendent avec impatience.

Jean-Pierre Lecoq
Maire du 6e arrondissement
Vice-Président du Conseil départemental de Paris

JPEG - 7.9 Mo
Derniers articles
ZTI : réunion avec la Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie Quelle métropole voulons-nous pour les Parisiennes et les Parisiens ? Des dictionnaires avant l’entrée en 6e Le 6e arrondissement 100 % fibré ! Quelles devraient être les priorités de la Ville de Paris ? Une "Allée Soeur Emmanuelle" dans le 6e
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs