haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

La politique du stationnement à l’ordre du jour du Conseil de Paris

Lors du dernier Conseil de Paris, Jean-Pierre Lecoq a posé une question d’actualité sur la politique du stationnement mise en oeuvre par la Mairie de Paris.

Madame la Maire, Mes Chers Collègues,

Depuis 5 semaines, la réforme du stationnement payant est entrée en vigueur à Paris.

Certes, la situation antérieure n’était pas satisfaisante, mais après avoir récupéré la tutelle des ASP – en vertu du nouveau Statut de Paris – vous auriez pu continuer à leur confier cette mission en les dotant de nouveaux moyens.

Ce faisant, vous auriez bénéficié d’un corps professionnel rompu aux spécificités parisiennes et surtout nous aurions échappé à la multitude de couacs qui ont accompagné l’arrivée de 2 sociétés concessionnaires : MOOVIA et STREETEO.

Parce que vous avez voulu dès le départ, en obtenir le rendement maximum (on parle de 350 M d’euros, en année pleine, soit une augmentation de plus de 400% par rapport à l’année dernière), vous avez préféré déléguer cette mission et la mettre en œuvre sans préavis.

Parallèlement, vous avez modifié la grille du stationnement horaire sur tout Paris, en
surfacturant les horaires du stationnement au-delà des 2 premières heures ce qui peut se traduire par des factures vertigineuses d’où l’exaspération et l’incompréhension de nombreux Parisiens et de nombreux visiteurs.

Madame la Maire, je ne réévoquerai pas les dysfonctionnements de toute nature qui ont accompagné la mise en œuvre précipitée de cette réforme : bugs informatiques, horodateurs défaillants, personnels mal recrutés, désorientés, sous pression constante de leur hiérarchie.

En revanche, pour quelles raisons une bonne partie de ces personnes semblent souffrir de mal voyance en ne respectant ni les caducées des professions de santé, ni les macarons des personnes handicapées.

En réalité, beaucoup de Parisiens commencent à se demander si les 2 sociétés choisies, dont l’une est la filiale à 100% d’Indigo, n’ont pas pour objectif de pousser les voitures vers des parcs de stationnement à moitié vides (Indigo en possède 80% sur l’ensemble de la Capitale).

Alors Madame la Maire, nous vous demandons clairement, comme à Tours, de surseoir à cette réforme pendant plusieurs semaines, afin de corriger un certain nombre de pratiques défectueuses, et d’informer davantage les Parisiens sur une réforme dont le produit semble avant tout destiné à combler l’impasse budgétaire.

Jean-Pierre Lecoq
Maire du 6e arrondissement
Vice-Président du Conseil départemental de Paris

Derniers articles
Commémoration du 8 mai Paris vaut bien un Projet pour tous les Parisiens ! Transept restauré de l’église Saint Germain des Prés Projet Montparnasse : de nombreuses interrogations Intervention du Maire du 6e pour le maintien des boutiques SNCF à Paris A Paris et en Ile-de-France, tout est à revoir !
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs