haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Voeux aux acteurs économiques du 6e

Jean-Pierre Lecoq et son équipe municipale ont accueilli les acteurs économiques du 6e à l’occasion d’une cérémonie de voeux.

Ce soir, nous sommes particulièrement heureux d’accueillir les acteurs quotidiens du 6e arrondissement et les nouveaux arrivants dans nos quartiers !

Que vous soyez commerçant, entrepreneur, hôtelier, gestionnaire ou propriétaire d’un restaurant ou d’une brasserie, vous faites partie des forces vives du 6e et contribuez à sa prospérité.

Le 6e est d’ailleurs avec vous et grâce à vous, par sa densité en commerces, l’arrondissement le plus commercial de la capitale.

Comme il a aussi la densité de population la plus élevée, avec d’ailleurs un renouvellement régulier de la population et donc de nouveaux arrivants, le 6e a une physionomie tout à fait particulière : celle d’un arrondissement où l’on commerce, on demeure et l’on se distrait, chacune de ses fonctions devant vivre en bonne intelligence avec les deux autres.

C’est le sens de notre action et c’est l’intérêt de tous, car une ville ou des quartiers sans habitant, c’est le déclin assuré à terme pour les commerces de toute nature, les cinémas et les commerces culturels auxquels nous sommes tant attachés.

Il y a donc un équilibre à trouver et à respecter pour la satisfaction du plus grand nombre.

Equilibre, écoute, attention à l’autre, telles sont, me semble-t-il, les vertus cardinales d’un Maire qui doit gouverner la cité dans l’intérêt de tous, en ne négligeant aucune strate de la population.

Etre Maire, ce n’est pas dresser les uns contre les autres… c’est au contraire à travers une politique pragmatique et équilibrée, vouloir rassembler tout le monde ou en tout cas, la majorité la plus large.

Nous avons donc à Paris des marges de progression par rapport à la situation actuelle.

Aussi dès l’été prochain, faudra-t-il réfléchir aux échéances futures à travers la constitution de groupes de travail informels qui se pencheront sur les domaines essentiels d’une action municipale efficace, c’est-à-dire la propreté, la sécurité, la circulation...

Mais venons en maintenant aux grandes opérations en cours d’achèvement qui vont structurer le 6e dans les prochaines années.

La Monnaie de Paris : seul établissement industriel de la Capitale. Créé par Louis XV. Les travaux sont achevés à 80%. La boutique est ouverte.

L’Institut de France / Collège de France créé par MAZARIN verra quant à lui ses travaux s’achever à l’été, avec le nouvel et grand auditorium.

L’HôtelL Lutetia : ouverture au printemps 2018.

En doublant ses effectifs (passant de 250 à 500), cet établissement deviendra un pôle d’attractivité majeur du 6e. Il irradiera tous ses quartiers après la réinstallation au printemps de l’EHESS, boulevard Raspail et de Kering sur le site de Laennec.

Relié à la Rive Droite par le Pont Neuf face à la nouvelle Samaritaine et aux Halles réaménagées, notre arrondissement doit être le phare économique et culturel de la Rive Gauche ce qui rejaillira sur tous ses acteurs.

Encore faut-il que les grands acteurs soient au rendez-vous ! Je veux parler de la Mairie de Paris et de l’Etat.

Pour la première, les défis sont nombreux dans la perspective de la hausse de la fréquentation touristique et de l’accueil des JO en 2024.

Sans tarder des progrès doivent être accomplis en matière de propreté, du domaine viaire (rues et trottoirs)qui doit être entretenu et de la sécurité.

S’agissant de l’Etat, des premières réformes ont été accomplies sur le plan économique : nous y adhérons, mais il faudra aller plus loin !
Il faudra en terminer avec les 35 H qui embolisent notre vie et qui nous fait passer sans transition d’une période d’inactivité à des périodes où le surmenage guette de nombreux acteurs.

D’autant plus que des réformes positives ont déjà été faites, ainsi de la loi autorisant les commerces à ouvrir le dimanche.

Il faut rapidement l’étendre à toute la Capitale si nous voulons éviter les effets de bord !

Défi également en terme de sécurité, puisque la menace terroriste ne diminuera pas d’un coup de baguette magique.

Tout ce qui est nécessaire pour le combattre doit être mis en œuvre, car je n’oublie pas que deux familles du 6e ont été endeuillées par les attentats du 13 novembre 2015.

Cela passe aussi bien par une révision de certains aspects de notre politique extérieure, notamment en Syrie. Si nous ne devions que commercer ou avoir des relations diplomatiques avec des démocraties parfaites, avec combien de pays la France se retrouverait-elle ?

Comme en toute chose, la vérité se trouve au milieu du gué et l’intérêt des Français, c’est de vivre dans une France forte insérée elle-même dans une Europe forte, dont les frontières extérieures soient défendues.

Mais, il est temps de passer à l’essentiel !

Permettez-moi donc avec l’ensemble des Conseillers Municipaux présents et avec Edith, de vous adresser des vœux sincères de bonne et heureuse année.

Puisse cette nouvelle année vous apporter ce que vous souhaitez ou espérez, ainsi qu’à ceux qui sont dans nos cœurs ou nos pensées.

Un peu de réconfort pour les personnes très âgées ou malades, avec une mention particulière pour les personnes isolées. (A cet égard, j’adresse des remerciements chaleureux aux personnes et professionnels -médecins, pharmaciens- qui nous les signalent afin qu’elles soient parfaitement recensées).

De la réussite pour nos jeunes, à travers l’accomplissement de leur parcours scolaire ou professionnel qui débouchera –je leur souhaite- sur un emploi épanouissant.

De la concorde pour les familles, sources de joie et de bonheur, mais parfois soumises à des difficultés ou à des épreuves. Familles, dont le rôle reste essentiel dans notre société.

A cet égard, la résorption du chômage reste une priorité nationale, aussi bien pour insérer les jeunes sur le marché du travail, que pour empêcher les plus anciens de le quitter trop rapidement.

Avec la lutte contre le terrorisme islamique, la diminution significative du chômage sont les deux causes majeures qui doivent nous mobiliser aux côtés des pouvoirs publics.

Si, sur ces deux questions, des résultats concrets sont obtenus en 2018, alors nos vœux –que j’étends à votre santé- n’auront pas été vains.

Bonne et heureuse année 2018 et réussite pour vos activités de toute nature.

Jean-Pierre Lecoq
Maire du 6e arrondissement
Vice-Président du Conseil départemental de Paris
Conseiller régional d’Ile-de-France

JPEG - 1.7 Mo
Derniers articles
ZTI : réunion avec la Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie Quelle métropole voulons-nous pour les Parisiennes et les Parisiens ? Des dictionnaires avant l’entrée en 6e Le 6e arrondissement 100 % fibré ! Quelles devraient être les priorités de la Ville de Paris ? Une "Allée Soeur Emmanuelle" dans le 6e
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs