haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Conseil de Paris de décembre : examen du buget 2018

A l’occasion de la discussion budgétaire 2018, Jean-Pierre Lecoq est intervenu pour évoquer le budget lié à l’éducation.

S’agissant du budget dévolu à l’éducation, nous restons sur une épure comparable au budget 2017 avec 745 M€ de dépenses de fonctionnement et 173 M€ en investissement ; la part dévolue à l’enseignement supérieur diminuant notamment en fonctionnement.

Au sein de ces grandes masses, les évolutions des dépenses ligne par ligne sont modestes en raison de leur faible élasticité.

On notera néanmoins la baisse des crédits consacrés à la restauration scolaire qui passent de 74,5 M€ à 72,5 M€. Une baisse paradoxale imposée par ce fameux dialogue budgétaire noué avec chaque Caisse. On peut s’en féliciter notamment lorsque l’on se rappelle les déficits considérables affichés par des Caisses de l’Est Parisien tout en s’étonnant des économies faites alors que les objectifs en matière d’alimentation durable n’ont jamais été aussi élevés !

Disons-le tout de suite, les objectifs de transparence et de clarté chantés sur tous les bancs de notre Assemblée trouvent à travers ce dialogue budgétaire, un champ d’application idéal.

Tout en remerciant le nouvel adjoint de son écoute, je lui demande d’envisager pour 2018-2019, une mise à plat complète des relations de la Ville avec chaque Caisse. Appréhender réellement leur situation financière, leur mode de gestion et pourquoi pas leurs bonnes pratiques, connaître l’état de leurs cuisines avec les investissements réalisés et ceux qui sont nécessaires, révéler les taux d’impayés… Notre collectivité gagnerait à cet effort qui illustrerait parfaitement le rapport annuel sur les Caisses qui nous a été annoncé.

Mais mes chers collègues,
Aborder ce budget 2018, c’est aussi se soucier de la démographie scolaire et de l’hémorragie préoccupante qui affecte le premier degré parisien jusqu’aux collèges.

Chaque année, depuis 6 ans, ce sont 2 000 à 2 500 élèves qui manquent à l’appel ce qui, alors que se profile la définition de la prochaine carte scolaire, pourrait se traduire par la suppression de plusieurs centaines de postes d’enseignants voire des fermetures d’écoles.

Pour des raisons objectives liées au calendrier électoral, aucune mesure n’était intervenue l’année dernière, repoussant à cette année les décisions à prendre.

Ce sera une occasion pour revoir la carte des écoles parisiennes aujourd’hui trop nombreuses et déterminer celles qui serviraient pendant l’année pour accueillir les élèves des groupes scolaires faisant l’objet de restructurations.

Les problèmes rencontrés place du Cardinal Amette (15e) ainsi que la nécessité de mener des travaux lourds dans de nombreuses écoles plaident pour cette solution de bon sens.

Il en résultera d’ailleurs des économies potentielles et une meilleure gestion de l’immobilier scolaire parisien.

S’agissant du second degré, permettez-moi de souligner la baisse prévue des crédits dévolus aux cités scolaires alors que la Région Ile de France relance massivement les investissements dans ses lycées !

J’achèverai mon propos en vous redisant notre souhait que la Ville réfléchisse à une évaluation sérieuse de la politique des rythmes scolaires !

Alors que 40 % des communes françaises les ont abandonnés en septembre dernier et que l’on nous annonce que 80 % l’auront fait en septembre 2018, Paris ne peut pas être le dernier des Mohicans se drapant dans son superbe isolement alors que de nombreux conseils d’écoles font l’objet de discussions passionnées et de votes hostiles !

Quand comprendrez-vous que cette réforme a contribué à alimenter la fuite vers le privé.

A défaut de l’abroger rapidement, il est de votre devoir d’y réfléchir !

Jean-Pierre Lecoq
Maire du 6e arrondissement
Vice-Président du Conseil départemental de Paris
Conseiller régional d’Ile-de-France

Derniers articles
Non à la fusion des arrondissements du centre Vœux de Jean-Pierre Lecoq aux Personnalités du 6e Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs