haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Pour que Paris reste Paris

Aux yeux des touristes, Paris apparait comme une ville peu sécurisée, sale et où les magasins n’ouvrent pas le dimanche.

Beaucoup de Parisiens ont été surpris de découvrir les mauvais chiffres des restaurants et des hôtels de la Capitale qui depuis une année subissent une forte baisse de la fréquentation touristique étrangère. Selon les nationalités cette baisse va de – 50 % pour la clientèle japonaise à – 10 % pour la clientèle européenne.

Les raisons en sont bien connues, de l’instauration de l’état d’urgence à la multiplication des agressions des touristes, Paris apparait comme une ville peu sécurisée, sale et où les magasins (à l’exception des Champs-Elysées) n’ouvrent pas le dimanche.

Cet effondrement de l’industrie touristique à Paris s’accompagne d’une baisse de son attractivité économique, Paris étant de plus en plus devancé en Europe par Londres, Bruxelles, Berlin et Francfort.

Mais ne nous leurrons pas : pour que Paris demeure au premier rang et regagne le cœur des touristes étrangers, il va falloir aller au-delà des traditionnelles campagnes de promotion.

La propreté de nos rues et leur sécurisation seront, dans ce combat, des atouts déterminants.

La Maire de Paris devrait s’en soucier quotidiennement au lieu de gaspiller son énergie et votre argent dans des domaines qui ne sont pas prioritaires ou de sa responsabilité. C’est notamment le cas de sa décision unilatérale de créer des structures d’accueil pour migrants dans Paris ce qui risque de créer des points de fixation et de susciter des venues supplémentaires à Paris, nourries par une immigration économique incontrôlée.

La fermeture hâtive, au sortir d’une concertation bâclée, des voies de circulation sur la rive droite de la Seine constitue un contre exemple d’une gestion brutale et autoritaire de notre collectivité.

Nous aurons l’occasion de revenir dans les prochains mois sur ses funestes conséquences qu’il s’agisse d’une aggravation de la pollution dans tout le 6e arrondissement ou de la multiplication des accidents.

Ainsi chacun l’aura compris, le retour des touristes à Paris nécessite la mise en œuvre d’une toute autre politique.

Jean-Pierre Lecoq
Maire du 6e arrondissement
Vice-Président du Conseil départemental de Paris
Conseiller régional d’Ile-de-France

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Une réponse bien décevante du Ministre de l’Intérieur Eglise Saint-Germain-des-Prés : vente caritative Inauguration du complexe RATP Corentin Paris 14e Commémoration du 11 novembre Réforme de l’ISF : Jean-Pierre Lecoq écrit au Premier ministre. Inauguration du square Alice Saunier-Seïté
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Groupe UMP Conseil de Paris Les archives de Notre 6ème Mairie du 6e arrondissement Sénat UMP Paris Ville de Paris NKM
Mots-clefs