haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Quelques réflexions en ces jours de rentrée …

Dans la période difficile qu’ils traversent, les Français sont tout à la fois inquiets et déterminés.

Après la tuerie de NICE qui a endeuillé notre Fête Nationale et après l’immolation sur son autel du prêtre Jacques HAMEL, alors que la France sort de la torpeur estivale, quel est l’état moral des Français et la situation économique de la France ?

Les Français sont tout à la fois inquiets et déterminés.

Inquiets devant une situation qu’ils n’avaient pas analysée et que certains n’avaient pas voulu voir, à savoir la difficulté d’assimiler dans la société et la République Française des communautés obéissant à d’autres règles et qui pour certaines refusent les nôtres.

Conscients que le trio HOLLANDE/VALLS/CAZENEUVE n’est pas à même d’améliorer une situation qu’ils ont aggravée notamment par la politique pénale mise en œuvre pendant plus de 3 ans par Christiane TAUBIRA, les Français sont déterminés à faire jouer l’alternance.

Dans leur très grande majorité ils réclament davantage d’autorité alors que notre pays en manque à tous les niveaux !

Ce sera la tâche principale des gouvernements issus des élections de 2017 : le respect de la loi, du suffrage universel et de la majorité devront s’imposer aux extrémistes de tout poil qui, de Notre dame des Landes à la Jungle de Calais, et maintenant à Bure, défient notre République.

Quant à l’état de droit dont se prévaut HOLLANDE, il devra évoluer pour permettre à notre pays de se faire respecter et aux Français de retrouver une sécurité qui est la première des libertés !

Sur le plan économique, les défis sont tout aussi rudes. Voulons-nous continuer à décliner, à générer du chômage et à contraindre nos jeunes à l’exil pour trouver du travail ?

Beaucoup l’ont compris, hormis les Socialistes empêtrés dans leurs querelles internes et leur vision marxiste de la société, une véritable relance de notre économie passe par des réformes structurelles d’une ampleur inédite, mêlant mesures d’ordre social et fiscal destinées à abaisser le coût du travail et relancer l’investissement. Sans oublier une profonde réforme de l’enseignement, de la maternelle à l’université, ainsi que de la formation professionnelle, trop souvent inefficace.

En ces jours de rentrée, mes pensées vous accompagnent.

Jean-Pierre LECOQ
Maire du 6e arrondissement
Vice-Président du Conseil départementale de Paris
Conseiller Régional d’Ile-de-France

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement A Paris et en Ile-de-France, tout est à revoir ! Le 6e rend hommage à Soeur Emmanuelle
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs