haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Région : le juste rétablissement des aides aux écoles privées sous contrat

Jean-Pierre Lecoq s’est exprimé en séance du Conseil régional sur se sujet essentiel qui permet d’assurer l’égalité entre les élèves de l’enseignement public et ceux de l’enseignement privé sous contrat.

Mes Chers(es) Collègues,

Je suis particulièrement heureux de m’exprimer sur ce texte puisqu’il répare une injustice qui a perduré dans notre Assemblée pendant une mandature.

En rétablissant les aides scolaires destinées aux élèves lycéens de l’enseignement privé, nous ne faisons que respecter une des données fondamentales de notre République. A savoir l’égalité entre les élèves qu’ils fréquentent l’enseignement public ou l’enseignement privé quand il s’agit d’établissements sous contrat d’associations, c’est-à-dire concourant directement au service public de l’Education Nationale.

Nous ne finançons pas ni n’aidons les élèves fréquentant les établissements vraiment privés. Ce serait alors condamnable au regard des lois en vigueur.

En revanche, comme en Bretagne avec Monsieur LE DRIAN, comme dans les Pays de la Loire avec Bruno RETAILLEAU, nous allons aider les lycéens de l’enseignement privé sous contrat et ainsi réparer une injustice qui pénalisait de nombreuses familles Franciliennes.

Quelle est la réalité de l’enseignement privé sous contrat ?

C’est celle d’un enseignement souvent exemplaire dispensé par un corps professionnel épanoui et volontaire.

Cette simple phrase suffit à montrer le fossé qui existe entre les deux systèmes alors que chacun appliquant les mêmes programmes tend vers un même but.

Mes Cher(es) Collègues,
C’est toute la différence entre vous qui siégez sur les bancs du Front de Gauche, d’EELV et nous.

Nous, élus Républicains, élus de la Droite et du Centre, nous souhaitons que les deux systèmes améliorent leurs performances, s’enrichissent mutuellement, tout ceci pour le plus grand bénéfice de nos enfants, de nos familles. Vous savez tous, mes Cher(es) Collègues, qu’une jeunesse mieux formée trouvera plus facilement un emploi et s’épanouira davantage.

Tout le contraire malheureusement de la situation actuelle où une Education Nationale souvent servie par des personnels admirables désespère de plus en plus de monde, en dépit des milliards d’argent public qui lui sont alloués.

Avec vous tous, je souhaite que l’Education Nationale fasse honneur à ses personnels, que nos établissements publics retrouvent toute l’audience qu’ils méritent et que la France améliore sa position dans les classements internationaux.

Les établissements privés, qu’ils soient situés en Seine-Saint-Denis ou ailleurs, sont tous des établissements qui visent à promouvoir l’égalité des chances.

Près de 20% des lycéens franciliens sont scolarisés dans des établissements privés sous contrat d’association. Au groupe Républicain, nous considérons que la liberté scolaire est un principe fondamental de notre République et que tous les lycéens doivent être traités de la même manière.

C’est pourquoi, le présent rapport rétablit :

-  l’aide à l’acquisition des manuels scolaires parce que les programmes scolaires et les livres se détériorent même dans le privé et que comme vous le savez tous les lycées privés ne sont pas forcément des lycées riches. De même dans le secteur professionnel, il est nécessaire que les élèves puissent avoir des cahiers d’exercices.

-  l’aide à l’équipement. Dans un contexte où l’on a de plus en plus besoin de professionnaliser nos filières, de donner le meilleur des matériels à nos élèves pour qu’ils soient le mieux préparés à leurs études ou à leurs futurs métiers : la fin de cette subvention d’équipement était profondément anormale. Si l’on veut lutter contre le chômage, il faut pouvoir donner les mêmes armes à tous les lycéens et assurer leur sécurité en financent dans certaines filières des vêtements de protections, des casques, des gants, des lunettes…

Enfin, la majorité de Gauche précédente avait supprimé deux aides profondément sociales que vous proposez de rétablir, Madame la Vice-Présidente. La première concerne l’aide à la demi-pension pour les élèves dont la tranche de quotient familial est inférieure à 10 140 €. Alors, le problème de la Gauche, est qu’on aide que ceux qu’on veut… On peut vous aider si vous avez des revenus peu élevé mais attention si votre enfant est dans le privé, ce n’est pas possible. Mais croyez-vous sincèrement qu’il n’y a que des riches dans le privé ?

La seconde aide sociale que nous rétablissons est celle de l’aide au concours sur critère social, selon le même barème de quotient familial. Autant vous dire qu’entre 2012 et 2016, la Gauche a dû favoriser les emprunts bancaires et détériorer l’ascenseur social.

Mes Cher(es) Collègues de l’opposition de Gauche,

J’espère vous avoir convaincu. Dans ce domaine où l’intérêt des générations montantes est en jeu, il n’est pas interdit de changer d’avis. Vous connaissez la formule célèbre… je ne vous la servirais pas ce soir persuadé que vous avez partout dans votre entourage, dans vos familles, des personnes de bon sens qui vous ont déjà prié d’évoluer sur ces questions.

Certes nous savons que l’hostilité à l’enseignement privé, teinté d’anticléricalisme, est un marqueur d’un certain nombre de formations de Gauche. Mais c’est un marqueur obsolète qui ne correspond plus à la réalité des faits quand on voit des lycées privés accueillir des élèves qui n’ont pas le droit de redoubler dans les lycées publics. Ces lycées privés accueillent des enfants en difficultés, des autistes sans parler de certaines familles de la Gauche bien pensante qui se précipitent pour mettre leur progéniture sur les bancs de lycées privés renommés où l’on cultive avant tout l’entre soi.

Pour toutes ces raisons, nous sommes fiers de contribuer à ce rétablissement de l’égalité entre élèves du public et du privé concourant au service public de l’Education Nationale.

Grâce à l’action résolue et déterminée de notre Présidente, Valérie PÉCRESSE et de sa dynamique Vice Présidente, Agnès EVREN, nous revenons à la politique équilibrée qu’avait menée notre Région sous les présidences de Michel GIRAUD et de Jean-Paul HUCHON avant que le dogmatisme de certains ne s’impose à tous et conduise à la politique sectaire et revancharde de la dernière mandature.

Avec vous et le plus grand nombre, nous poursuivrons et amplifierons cette politique dans l’avenir.

Je vous remercie de votre soutien.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Vœux de Jean-Pierre Lecoq aux Personnalités du 6e Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement A Paris et en Ile-de-France, tout est à revoir !
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs