haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Meilleure gestion de l’argent public - Primaires de la Droite et du Centre

Moins de trois mois après l’élection à la présidence de la Région Ile-de-France de Valérie Pécresse, les masques tombent et la réalité de la gestion par les Socialistes et les Verts de la première région de France apparaît à nos yeux.

Pour une meilleure gestion de l’argent public

Politique immobilière erratique et dispendieuse, gestion politique des subventions, absence d’évaluation et de contrôle, telles sont les premières constatations qui peuvent être faites avant que les audits qui ont été commandés ne révèlent les errements les plus graves.

En réalité, cette mauvaise gestion des ressources publiques et de l’argent de nos impôts est consubstantielle aux politiques de gauche.

De Michel Rocard qui déclarait « Vouloir réhabiliter la dépense publique en 1990 » plutôt que de redresser les comptes, diminuer la dette et lutter contre le chômage jusqu’à l’actuel gouvernement qui en dépit des hausses massives d’impôts n’aura atteint aucun de ses objectifs.

En Ile-de-France, notre volonté est de faire un usage irréprochable de vos impôts, en investissant pour l’avenir tout en faisant de substantielles économies dans le train de vie de la Région.

Nous voulons être un exemple pour la gestion de l’Etat et en tant que Vice-Président de la Commission des Finances, je m’y emploierai de toutes mes forces.

Du bon usage des Primaires de la Droite et du Centre

L’affrontement entre les deux gauches auquel nous assistons constitue l’épilogue d’un quinquennat raté, de 5 ans perdus pour la France.

Que Martine Aubry dont les 35h sont une des causes principales du chômage endémique que nous connaissons, prenne la tête de cette révolte illustre l’archaïsme d’une grande partie de la gauche française !

Mathématiquement, la gauche a perdu la présidentielle quel que soit son candidat et en dépit des efforts désespérés de François Hollande d’apparaître enfin à la hauteur d’une fonction qui l’écrase.

Mais attention, si la gauche a perdu, la droite et le centre n’ont pas encore gagné d’autant plus que les fameuses primaires de novembre prochain sont un ferment potentiel de division pour ses électeurs.

Gardons nous d’y consacrer trop d’énergie et ne confondons pas le légitime débat d’idées avec le choc d’ambitions personnelles.

L’objectif essentiel sera -après leur tenue- de se rassembler derrière le meilleur candidat qui nous mènera à la victoire en mai et juin 2017.

Dans le 6e où nous avons la mémoire de nombreuses élections présidentielles, nous y consacrerons notre temps et notre énergie.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Non à la fusion des arrondissements du centre Vœux de Jean-Pierre Lecoq aux Personnalités du 6e Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs