haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Mes voeux aux personnalités du 6e : réflexions sur l’évolution de Paris et de notre pays

2016 sera une année dangereuse, mais aussi une année passionnante, une année de plus où la France aura rendez-vous avec l’Histoire.

Mesdames, Messieurs, chers Amis,

Nous sommes particulièrement heureux, mon épouse et moi-même, en présence de Pierre Charon, Sénateur de Paris, et de tous les élus du 6e qui m’entourent, ceux de la majorité unie et rassemblée LR – UDI – Modem, et celle de l’opposition PS, de vous accueillir pour cette première et traditionnelle réception destinée à tous ceux et celles qui exercent (ou ont exercé) des responsabilités importantes dans notre arrondissement.

Sacrifiant une fois de plus à la tradition, je vous livrerai quelques réflexions sur l’évolution de Paris et de notre pays.

L’année dernière, souvenez-vous, nous nous étions retrouvés le lendemain de ce funeste 7 janvier qui avait provoqué un moment d’unité nationale, comme rarement notre pays en a connu.

L’année 2015 n’était pas achevée que la tragique équipée de quelques hommes enivrés de haine causait le 13 novembre un massacre que la France n’avait pas subi depuis des décennies.

Permettez moi à cet instant de saluer tout particulièrement les familles DALLOZ et DUPONT, dont les deux filles Marie-Aimée et Justine, anciennes élèves de Montaigne, sont tombées à une terrasse de café sous les balles de ces assassins, fanatiques et barbares.

Vous l’aurez compris, nous l’avons tous compris, nous sommes collectivement et individuellement des cibles potentielles, alors que l’Armée française est déployée comme jamais sur plusieurs théâtres d’opérations extérieures.

Mesdames, Messieurs,
Beaucoup d’entre vous le savent, et nos amis ministres Philippe MESTRE et Michel ROUSSIN plus que d’autres, on ne peut pas faire la guerre sans en supporter les conséquences et le 3ème théâtre d’opérations se situe sur le sol français, dans nos villes, nos rues, nos transports et nos équipements publics.

Face à cette menace permanente, il faut donc nous adapter sans précipitation, mais avec détermination.

En janvier dernier, je vous disais qu’après l’émotion et la compassion, doit venir le temps de la réflexion puis celui de l’action !

J’ai le sentiment que si nous sommes imbattables sur le plan de la compassion, nous pouvons faire beaucoup mieux en matière de réflexion !

Réfléchir avant d’agir, réfléchir avant d’engager une guerre aérienne en Syrie qui ne résoudra rien et qui nourrit en retour, ressentiment, colère et nourrit le djihadisme ! Réfléchir avant d’engager des réformes dans tous les domaines car il est évident aujourd’hui, que pas un domaine de l’action publique ne peut échapper à une réforme profonde : l’éducation et la justice étant particulièrement concernées.

Alors que notre pays a des atouts considérables dans bien des domaines, il nous faut impérativement libérer son énergie et celle de tout le secteur privé et marchand si l’on veut voir reculer le chômage de masse, terreau de l’extrémisme et de l’exil de nos cadres et de nos entreprises.

N’ayant aucun espoir dans l’équipe au pouvoir depuis 4 ans qui a démontré chaque jour son incompétence et son machiavélisme, j’appelle de mes vœux à l’union de tous ceux issus principalement de la droite et du centre mais qui au-delà des partis veulent la renaissance et la réussite de notre pays, en mettant enfin en œuvre dès 2017, les mesures de bon sens que nos concitoyens attendent.

Dans cette perspective, les primaires organisées par Les Républicains à l’automne 2016 (un an après les Régionales et à l’instar des primaires socialistes de 2011) seront une étape décisive.

Je souhaite que vous soyez nombreux à y participer, comme vous l’avez été lors des élections régionales qui ont permis à l’union de la droite et du centre de remporter sept grandes Régions, dont l’Île de France.

Au Conseil Régional, avec Valérie Pécresse qui était présente à nos côtés l’année dernière, nous allons faire un travail formidable, tout en demandant à la municipalité parisienne d’infléchir ses positions dans un certain nombre de domaines.

S’agissant de Paris, l’actuelle Maire est saisie d’un désir de puissance, d’une sorte d’ivresse de la victoire, alors que tous ses amis politiques ont disparu, éreintés par le suffrage universel.

Ainsi avant la catastrophe annoncée de 2017, Madame Hidalgo se prenant tout à la fois pour Napoléon III et pour le Baron Haussmann veut réformer une nouvelle fois le statut de Paris, en dépouillant la Préfecture de Police d’une partie de ses attributions et en remodelant à sa guise la carte des arrondissements.

Mesdames et Messieurs,
Savez-vous que dans un premier projet, elle faisait table rase des 9 premiers arrondissements de la capitale, dont 6 -sans doute une coïncidence- sont dirigés par l’opposition municipale.

Vouloir supprimer le 6e qui compte près de 45 000 habitants, c’est supprimer une ville comme Blois ou comme Châteauroux.

Nous veillerons donc particulièrement en 2016 à toute tentative de charcutage administratif et électoral.

En revanche, il semblerait normal que l’avis des Maires d’arrondissement devienne la norme en matière de permis de construire et d’occupation de l’espace public.

Dans ce contexte, comme par le passé, nous nous efforcerons de rester vigilants quant à la qualité de la vie de nos quartiers, en accompagnant les indispensables restructurations d’écoles, d’équipements ou d’édifices privés.

Ainsi est programmée pour septembre, la réouverture de la galerie commerciale du Marché Saint-Germain avec la crèche attenante, en attendant la fin des travaux à l’Hôtel de la Monnaie.

Je remercie mes collègues élus qui font vivre la démocratie au quotidien et avant d’achever ce discours, laissez moi vous dire combien je mesure chaque jour davantage la joie, le plaisir, l’honneur de contribuer à faire vivre cet arrondissement qui est, chacun le sait ici, le cœur battant de l’intelligence et de la culture.

Mais vous savez aussi être généreux, qu’il s’agisse de la collecte organisée pour la 4e fois avec Orphéopolis, l’orphelinat de la Police Nationale ou de la traditionnelle collecte de la Banque Alimentaire, vous vous êtes surpassés : alors que la collecte globale faiblissait à Paris, nous avons enregistré dans le 6e, 30 % d’augmentation !

Mesdames, Messieurs, mes chers Amis,

Il est temps maintenant avec tous ceux qui m’entourent de vous remercier de votre présence et de vous adresser pour 2016 nos vœux les plus sincères et les plus chaleureux.

DISCOURS DE VOEUX AUX ASSOCIATIONS, AU CORPS ENSEIGNANT ET AUX INSTITUTIONS

Chers Amis,

Sachez que nous sommes particulièrement heureux –avec mes collègues- de vous accueillir dans cette Salle des Fêtes qui mérite particulièrement son nom aujourd’hui.

Que vous soyez professeur ou directeur d’établissement, animateur ou responsable d’association sportive ou culturelle, représentant des grandes institutions qui jalonnent le territoire de notre arrondissement ou tout simplement citoyens du 6e, vous contribuez tous à son dynamisme, à sa capacité d’attraction et à son aura avec la marque Saint-Germain des Prés qui résonne jusqu’au bout de la planète.

Bien sûr, nos quartiers ne sont pas immuables, ils évoluent comme tous les centres villes des grandes capitales en s’ouvrant sur le monde et sur les touristes du monde entier qui les fréquentent.

Mais comme toujours, un équilibre doit être trouvé : si la manne touristique achalande nos hôtels, restaurants et permettent à de nombreux commerces de se maintenir, elle ne doit pas mettre en péril la vocation résidentielle de notre arrondissement.

C’est la raison pour laquelle la Mairie du 6e s’est associée à la Mairie de Paris pour freiner le développement des locations touristiques de longue durée qui génèrent la plupart du temps de fortes nuisances dans les immeubles concernés. L’objectif est d’en faire cesser la majeure partie, les propriétaires des lots concernés pouvant s’orienter vers la revente ou la location, la location saisonnière étant possible jusqu’à une durée de 4 mois.

Qu’ils soient universitaires, comme le bâtiment de l’ancienne Maison des Sciences de l’Homme dont la rénovation s’achèvera dans un an ou institutionnels comme La Monnaie dont la fin des travaux est programmée pour 2017 ou à vocation hôtelière comme Le Lutétia livré à l’été 2017, nos grands chantiers avancent, non sans générer un certain nombre de nuisances pour leurs voisins immédiats.

Il est de notre rôle de les suivre et d’accompagner ces opérations privées ou publiques qui contribueront toutes à renforcer l’attractivité de Paris et de notre arrondissement.

Sur les équipements de proximité, nous sommes en revanche en première ligne et cette année, de nombreuses améliorations viendront enrichir notre patrimoine.

Après la rénovation –mise en accessibilité du gymnase Vaugirard-Littré- nous continuerons à travailler sur l’accessibilité d’une seconde salle de sports qui pourrait être Garancière.

L’achèvement des travaux du centre commercial du Marché Saint-Germain en septembre prochain coïncidera avec la réouverture de la crèche et de la halte-garderie Lobineau totalement modernisées.

Simultanément, une dernière campagne de travaux cet été sur la piscine clôturera sa troisième rénovation et surtout celle de ses installations techniques.

J’ose espérer qu’enfin sur cet équipement, nous aurons une plage d’utilisation forte et qu’elle reste ouverte chaque année pendant les vacances d’été.

Nous poursuivons aussi –avec le concours des services locaux de la DEVE- un programme de remise à niveau de nos petits squares de quartier, à travers la réfection des sols et la peinture des grilles.

2016 verra notamment la réouverture du square Félix Desruelles sur le boulevard Saint-Germain, le long de l’église éponyme ainsi que la rénovation complète des grilles des Jardins de l’Observatoire.

Nous demanderons que nos deux grandes et belles fontaines de CARPEAUX, avenue de l’Observatoire et de la place Saint-Sulpice soient équipées d’un nouvel éclairage performant et économe comme l’a été la Mairie du 6e.

Mesdames, Messieurs,

Comme par le passé, nos écoles, collèges, lycées et crèches feront l’objet de toutes nos attentions.

Laissez-moi à cet instant avoir une adresse particulière pour nos enseignants, tous nos enseignants en les remerciant de leur implication : ils exercent un des plus beaux, mais des plus difficiles métiers qui existent.

Comme vous le savez, la Mairie du 6e accueillera avant l’été un centre de Police rénové, le Centre de Police Saint-Sulpice.

En liaison avec le commissariat des 5e et 6e arrondissements, il contribuera directement à maintenir un niveau de sécurité approprié qui est, comme vous le savez, la première des libertés.

Sachez également que sur ma proposition, la Mairie du 6e s’est portée volontaire pour délivrer les documents d’identité –CNI et passeports-.

Les Mairies sont donc plus que jamais des relais de l’action municipale, des lieux de proximité vieux de 150 ans auxquels les Parisiens sont particulièrement attachés.

La puissance de la Région Ile de France, les compétences nouvelles de la Métropole du Grand Paris légitiment encore davantage le rôle de nos 20 Mairies d’arrondissement.

A cet égard, permettez moi de saluer l’action des associations et de tous les bénévoles qui ont contribué avec succès :
- en novembre, à la collecte de la Banque Alimentaire,
- en décembre, à la collecte de jouets pour les orphelins de la Police Nationale, sans oublier les succès remportés en septembre par le Carrefour des Sports, et le Forum des Associations, et en octobre par le Forum de l’Emploi.

A tous nous vous disons Merci du fond du cœur et nous vous adressons des vœux sincères et chaleureux de bonne et heureuse année 2016.

Merci à tous !

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Non à la fusion des arrondissements du centre Vœux de Jean-Pierre Lecoq aux Personnalités du 6e Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs