haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Mon intervention sur le Crédit Municipal et sa flilale CMP-Banque

Je suis intervenu au Conseil de Paris le 29 juin sur le Crédit Municipal et sa filiale bancaire le CMP-Banque. Notre Conseil est amené à délibérer aujourd’hui sur un apport de 42 M€ de la Ville au crédit Municipal afin que lui-même renforce les fonds propres du CMP Banque par acquisition de titres supplémentaires

Madame la Maire,
Mes Chers Collègues,

Notre Conseil est amené à délibérer aujourd’hui sur un apport de 42 M€ de la Ville au crédit Municipal afin que lui-même renforce les fonds propres du CMP Banque par acquisition de titres supplémentaires. Ainsi l’ensemble composé du Crédit Municipal et de sa filiale bancaire respecteront les ratios prudentiels réglementaires exigés par l’ACPR -l’autorité de contrôle prudentiel et de résolution qui a succédé à la Commission de contrôle des Banques dont les faiblesses avaient été cruellement révélées il y a 20 ans par le naufrage du Crédit Lyonnais.

Et bien mes chers collègues et je ne le dis pas sans tristesse, il n’est pas exclu que le naufrage du CMP-Banque soit à la Ville de Paris ce que fut le Crédit Lyonnais pour l’Etat et le Trésor Français.

Je le dis tout à la fois avec tristesse mais aussi avec colère parce que Madame la Maire, Monsieur Bergeton, tout aurait pu, tout aurait dû être évité.

Les trois orateurs qui se succèdent aujourd’hui ont tous mis l’exécutif précédent et le Maire lui-même en garde sur les dangers -y compris pour lui-même en tant que dirigeant de banque- que faisaient courir pour le Crédit Municipal et pour les finances de la Ville, la création d’une filiale bancaire à 100%.

Vous n’avez rien voulu entendre en dépit de nos interventions réitérées et vous avez préféré prendre tous les risques.
Dès 2009 et le premier blâme assorti d’une amende conséquente, vous auriez pu tout arrêter et ainsi limiter la casse.
Vous avez préféré boire le calice jusqu’à la lie, ce qui s’est effectivement passé avec 17MF de pertes cumulées entre 2011 et 2014 pour la filiale bancaire, un PNB qui dévisse et un coût du risque insupportable.
Ah ! Il fallait à tout prix jouer au banquier social et s’engager tête baissée dans la restructuration de prêts et le rachat de crédits bancaires, c’était d’autant plus stupide que la Ville par ses propres agents développe cette même politique (et c’est très bien) de rachat et de bonification de crédits mais en recourant à un organisme bancaire extérieur.
Et le comble, c’est que la délibération correspondante (la DRH 53) qui détaille les conditions d’éligibilité à ces prêts est inscrite à l’ordre du jour de la présente séance.

Alors maintenant que faut-il faire ?

Mes chers collègues, faut-il se précipiter en inscrivant 42M€ au Budget Supplémentaire et en apportant ces fonds au Crédit Municipal ?
Ou faut-il plutôt prendre un tout petit peu de temps et renvoyer à la prochaine séance l’examen de la situation réelle du Crédit Municipal et de sa filiale bancaire.

L’exécutif patauge depuis 10 ans avec le Crédit Municipal : valse des dirigeants, politiques contradictoires, blâme des autorités de tutelle. Nous avons tout connu. Mais maintenant, les Parisiens ont le droit de savoir, de connaître et d’estimer le montant réel des exploits bancaires de Bertrand Delanoë et de ceux qui l’ont suivi dans cette aventure digne des Pieds Nickelés !

Pourquoi 42M€ ? D’où sort ce chiffre ? Où est le rapport de l’ACPR ? Pourquoi recapitaliser à toute vitesse alors que vous parlez d’une extinction à moyen terme ou même prolongée jusqu’en 2023 !
Il y a trop d’omissions, d’incertitudes et d’approximations dans votre communication que vous avez essayé d’étayer par un recours abusif à des termes techniques.

C’est pour avoir des réponses précises aux légitimes questions posées que nous vous demandons, mes chers collègues, d’adopter le vœu que nous avons déposé et qui demande la réalisation d’un audit extérieur pendant l’été afin que nous puissions débattre des mesures à prendre dès notre prochaine séance.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Non à la fusion des arrondissements du centre Vœux de Jean-Pierre Lecoq aux Personnalités du 6e Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs