haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

La droite regagne le Sénat !

La droite et le centre ont largement regagné la majorité au Sénat malgré un changement de scrutin que la gauche avait voté il y a un an pour y conserver le pouvoir. Il s’agit d’une seconde phase de la reconquête du coeur des Français et des territoires après la vague bleue des municipales.
L’ampleur très lourde de la défaite de la gauche sonne comme un désaveu personnel pour Francois Hollande et Manuel Valls.
Au Sénat, la droite et le centre oeuvreront pour lutter contre les effets néfastes de la politique du gouvernement et préparer l’alternance.

Malgré un changement de scrutin favorable à la gauche, la droite et le centre ont largement remporté les élections sénatoriales

- Il y a un an, le gouvernement, comme s’il n’y avait pas d’autre urgence dans notre pays, avait modifié le mode de scrutin du Sénat de manière à favoriser la gauche (minoration du poids électoral des petites communes et introduction de la proportionnelle dans les départements qui élisent trois sénateurs) et à conserver la main sur la Haute Assemblée.

- Malgré ces tentatives de tripatouillage életoral, la droite et le centre ont largement emporté les élection sdu 28 septembre 2014 et regagné la majorité au Sénat  :
. la droite avait 6 sièges de retard sur la gauche, elle a désormais 34 sièges d’avance.
. la droite a gagné 19 sièges tandis que la gauche en a perdu 21.

- Cette victoire très nette est la conséquence directe de la vague bleue des municipales de mars 2014, où la droite et le centre avaient gagné 166 communes de plus de 9 000 habitants du jamais vu dans l’histoire de la Ve République.

Cette défaite de la gauche est un nouveau désaveu cinglant pour François Hollande et Manuel Valls

- L’ampleur très nette de la défaite montre combien les grands électeurs, les élus locaux qui élisent les sénateurs, ont voulu sanctionner la politique illisible du gouvernement, en particulier ce qui concerne les collectivités : avec notamment une baisse des dotations mais une hausse des charges (réforme des ryhtmes scolaires) ou une réforme territoriale illisible, (à un an des élections régionales, les futures régions ne sont toujours pas connues).

- Beaucoup de défaites symboliques illustrent un rejet de François Hollande, de la majorité et de la politique du gouvernement :
. Deux anciens ministres, Anne-Marie Escoffier et Thierry Repentin, ont été battus dans l’Aveyron et en Savoie.
. Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche et candidat aux primaires de 2011, allié fidèle du PS a perdu son fief historique dans le Tarn-et-Garonne.
. Bernard Combes, successeur de François Hollande à la mairie de Tulle, et conseiller du Président à l’ELysée, a été battu en Corrèze, départemnet où l’UMP a emporté les deux sièges qui étaient détenus par la gauche. C’est la seconde fois, après la défaite de Bernard Poignant à Quimpert, qu’un conseiller personnel de François Hollande est battu en moins de six mois.
. Jean-Pierre Michel, rapporteur sur le mariage et l’adoption pour les personnes de même sexe a perdu son siège en Haute Saône.

Un Sénat porte-voix des Français et de nos territoires

- Après la reconquête des villes et villages de France, la reconquête du Parlement a donc commencé. Il faudra amplifier cette dynamique de victoire lors des élections cantonales et régionales de 2015. C’est ainsi que nous préparerons l’alternance de 2017.

- D’ici là, nous avons besoin d’un Sénat retrouvé qui propose des solutions à la crise et joue son rôle d’apaisement dans une société française fracturée de toute part. Un Sénat qui dénonce les échecs du gouvernement et lutte contre tous les freins à la croissance et à l’emploi que la gauche s’évertue à créer. Un Sénat qui s’oppose mais d’abord et surtout qui contribue à offrir une alternative pour le pays, un espoir pour les Français.

(Source UMP)

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Non à la fusion des arrondissements du centre Vœux de Jean-Pierre Lecoq aux Personnalités du 6e Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs