haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

La France, homme malade de l’Europe

Cette formule fut, au début du XXème siècle, réservée à l’Empire Ottoman alors en pleine déliquescence.
Un siècle après, elle s’applique parfaitement à la France en panne de croissance, rongée par son chômage et ses déficits. Nous sommes manifestement à la veille d’une crise majeure qui, sur le plan politique, n’a pas débouché en raison du rôle protecteur de la Constitution de 1958 dont François HOLLANDE peut remercier chaque matin les auteurs

En réalité et chacun doit s’en persuader : en 2012, aucune autre ligne n’était possible en matière de politique économique, fiscale et budgétaire que celle suivie par Nicolas SARKOZY.

L’ampleur de la crise, le poids de notre dette et l’interpénétration des économies n’autorisaient aucune déviance : la gauche, aveuglée par ses vieilles lubies idéologiques et sa méconnaissance de l’économie réelle n’a pas voulu le voir et l’admettre.

Disons le haut et fort : il n’y a aujourd’hui aucune politique alternative (comme essaient de le faire croire les 40 « frondeurs » de gauche mais en vérité de l’ultra-gauche) sauf à vouloir faire évoluer la France vers une économie fermée à l’image par exemple de Cuba ou de la Corée du Nord.

En revanche, nous avons plus que jamais besoin de réformes structurelles efficaces et de bon sens : bien sûr, relancer la construction et les travaux publics massacrés par la loi DUFLOT, allouer les milliards de la formation professionnelle en priorité aux chômeurs, libérer les entreprises du carcan réglementaire qui les paralyse, enfin recentrer l’enseignement de base sur l’essentiel et sur le développement des capacités individuelles des enfants.

Un vaste programme qui nécessite évidemment une nouvelle majorité et un gouvernement de combat, mais ceci est une autre histoire…
Bonne rentrée malgré tout et ayons tout de même confiance dans l’avenir : en dépit des gouvernants incompétents qui le dirigent actuellement, notre pays conserve des atouts incontestables.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Non à la fusion des arrondissements du centre Vœux de Jean-Pierre Lecoq aux Personnalités du 6e Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs