haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

2 ans de François Hollande, deux ans perdus pour les français

- Chômage, insécurité, impôts, dette : la situation s’est fortement aggravée depuis l’élection de François Hollande.
- Cet échec a été sanctionné par les Français, mais François Hollande se refuse à changer de politique. Au contraire, il s’évertue à utiliser les mêmes méthodes politiciennes com’, fausses promesses, tripatouillage...
- Pour obtenir un vrai changement, il faut lourdement sanctionner la gauche aux élections européennes du 25 mai 2014.

François Hollande a placé la France dans le rouge

. Depuis l’élection de François Hollande, tous les voyants du pays sont passés dans le rouge :
- Chômage : 1 034 personnes se sont inscrites en plus chaque jour à Pôle emploi depuis mai 2012 toutes catégories confondues, soit 723 400 personnes au total...
Plus de 6 millions de personnes sont concernées par le chômage ou le sous-emploi.

- Insécurité : 115 063 personnes supplémentaires ont été victimes de la délinquance depuis mai 2012 par rapport à avril2010 – mars 2012. Il y a eu 1006 cambriolages par jour (+12% sur 2 ans). Les violences aux personnes ont augmenté de 5 % sur 2 ans.

- Impôts : jamais le taux de prélèvements obligatoires n’a été aussi élevé, 45,9 % en 2014 contre 43,7% en 2011, soit près de 50 milliards en plus. Le pouvoir d’achat des Français en est sacrifié  : il a reculé en 2012 (-1%) et stagné en 2013 (+0,2%). Fin 2013, le taux de marge des entreprises est tombé à 28,1% son plus bas depuis 1985. Dans ces conditions beaucoup de nos entreprises licencient, ferment ou délocalisent.

- Dette : elle devrait atteindre 96,6 % en 2015 contre 89,3 % à la fin du 1er trimestre 2012.
La barre des 2 000 milliards d’euros et des 100 % de dette se rapproche dangereusement car les dépenses publiques n’ont jamais été aussi élevées à 57,1% du PIB.

- Immigration : plus de 35 000 sans-papiers ont été régularisés en 2013. Soit une hausse de 51% en un an, tandis que les expulsions de clandestins ont chuté de 25 %.

. Résultat, François Hollande a été sanctionné par les Français et est peu à peu lâché par sa majorité :
- La droite détient 62 % des 1018 communes de plus de 9 000 habitants en France métropolitaine, contre 45 % à la veille des élections... L’UMP a regagné sa place de premier parti de France.
- En mai 2012, François Hollande détenait tous les pouvoirs. 2 ans après, la majorité de François Hollande à l’Assemblée est devenue relative. Il n’a plus que 265 voix pour le soutenir à l’Assemblée alors que la majorité absolue est à 289 voix.

François Hollande répond par du cynisme politicien au désaveu des Français

-  La nomination de Manuel Valls est un changement de façade. Il mène la même politique que Jean-Marc Ayrault. C’est une approche malthusienne qui prédomine. Jean-Marc Ayrault avait créé 50 milliards de prélèvements nouveaux. Manuel Valls dit vouloir raboter de 50 milliards les dépenses. Que ce soit l’impôt ou le rabot, cela ne peut pas réussir si l’on ne révolutionne pas le système. Geler les pensions des retraités, le point d’indice des fonctionnaires et les prestations des familles sans réformer le système par répartition, la fonction publique ou le périmètre de l’État, cela revient à organiser la pénurie. Cela appauvrit les Français sans leur donner de perspectives.

- Le « retournement » promis le 4mai 2014 est un nouvel artifice de communication. François Hollande a tellement promis et déçu que plus personne ne le croit :

. 9 septembre 2012 : « Nous devons inverser la courbe du chômage d’ici 1 an »... Il augmente sans discontinuer depuis 2 ans.
. 14 juillet 2013 : « la reprise, elle est là », la France a fait 0% de croissance en 2012 et 0,3 % en 2013.
. 30 août 2013 : « le temps est venu de faire une pause fiscale ». Pourtant en 2014, rien que pour les ménages, la facture des hausses d’impôts est supérieure à 8 milliards d’euros...
Malheureusement, la Commission européenne a confirmé que les prédictions sur lesquelles se base le gouvernement sont optimistes. Ce qui contredit l’idée d’un « retournement »
. Le gouvernement prévoit 3% de déficit en 2015, la Commission table sur 3,4%
. Il prévoit une baisse du chômage en 2014, la Commission prévoit qu’il augmente jusqu’en 2015.
. Il prévoit une croissance de 1,7 % en 2015, la Commission prédit 1,5 %...

- Finalement, la seule parade de François Hollande est de s’accrocher au pouvoir par du tripatouillage :

. Le report des élections régionales et cantonales en 2016 pour éviter une déroute électorale.
. Le droit de vote des étrangers pour faire monter le FN et changer le corps électoral de manière favorable à la gauche.

- Une seule solution pour faire entendre raison à François Hollande  : lui infliger une sanction sévère lors des élections européennes du 25 mai 2014 !

(source UMP)

CHIFFRES CLÉS
Depuis Mai 2012 :
+ 723 400 personnes inscrites à Pôle emploi.
+ 115 063 victimes de la délinquance.
+ 50 milliards d’impôts.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement A Paris et en Ile-de-France, tout est à revoir ! Le 6e rend hommage à Soeur Emmanuelle
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs