haut de page
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Famille, sécurité, immigration, fiscalité : le plan caché de la gauche

- le gouvernement ne cesse de renvoyer au lendemain des municipales des projets qui clivent ou inquiètent les Français : droits de vote des étrangers, laxisme pénal, matraquage fiscal des classes moyennes, PMA pour tous ...
- Ces mesures ne sont pas abandonnées : elles reviendront au lendemain des municipales. Le gouvernement s’est contenté de les agiter aujourd’hui pour faire monter les extrêmes.
- Pour dire "NON" à ce plan caché dangereux pour la France, il faut battre sévèrement la gauche aux élections municipales en votant pour les candidats de l’UMP dès le 1er tour.

Les projets dangereux renvoyés par le gouvernement au lendemain des municipales se multiplient

- La grande réforme pénale de Christiane Taubira doit notamment déboucher sur la suppression des peines plancher pour les multirécidivistes et la création d’une peine alternative à la prison pour 98 % des personnes condamnées. Mais après avoir beaucoup médiatisé ces mesures, le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, a finalement annoncé que ce serait pour plus tard car «  Aujourd’hui, l’emploi du temps est aux trois quarts rempli parce que la Constitution Oblige à faire le budget et la loi de financement de la sécurité  » (11 septembre 2013).

- La loi sur la famille, au contenu incertain, devait être adoptée en 2013.
Le 3 mars 2013, Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille, avait assuré que la PMA sera abordée « dans le cadre » de la loi sur la famille. Désormais, Claude Bartolone a annoncé que les propositions de loi PS sur la famille pourraient être examinées « au lendemain des municipales »(4 février 2014).

- Le droit de vote des étrangers aux élections locales (proposition n°50 de François Hollande) avait été réclamé en septembre 2012 par 77 députés PS dans une Tribune intitulée «  Le droit de vote des étrangers aux élections, c’est maintenant  ». Depuis, François Hollande a affirmé : «  Sur le droit de vote des étrangers, je n’ai pas soumis ce texte car je sais que l’opposition n’en veut pas, et je ne veux pas donner l’impression que nous chercherions avant les élections municipales à imposer les enjeux  ».« Après les élections municipales, comme il n’y aura plus d’enjeu, il sera soumis au Parlement et le Parlement en fera l’adoption s’il le souhaite. »(François Hollande, conférence de presse du 16 mai 2013).

- L’écotaxe, la « remise à plat fiscale », la progressivité de la CSG ont été renvoyés à 2015. Jean-Marc Ayrault : «  Cette remise à plat va bien évidemment nécessiter un dialogue approfondi.  » À la question visez-vous le budget 2015, le Premier ministre a répondu : «  Oui. Au terme de la concertation, le gouvernement prendra ses responsabilités [...] et fera ses propositions au Parlement  »(18 novembre 2013).

Avec son plan caché, la gauche agit par cynisme électoral

- L’évocation de sujets polémiques (droit de vote des étrangers, laxisme pénal, PMA pour les couples de lesbiennes, écotaxe) exhibés puis aussitôt enterrés poursuit un but machiavélique : renvoyer à l’après municipales les sujets qui fâchent pour ne pas trop braquer son électorat, tout en les agitant suffisamment pour exaspérer les Français et affaiblir la droite républicaine au profit des extrêmes.

- Il est irresponsable de jouer sur les peurs et d’aiguiser les divisions entre Français à des fins électoralistes.

Une seule solution pour empêcher la réalisation du plan caché de la gauche : défaire sévèrement François Hollande dans les urnes !

- Dès que les élections municipales seront passées, le gouvernement reprendra ses projets dangereux pour la France : droit de vote pour les étrangers, matraquage fiscal sur les classes moyennes, impunité pour les délinquants, ouverture la PMA aux couples de même sexe...

- Pour dire non à la politique actuelle et à celle, pire encore, à venir, il faut opposer un démenti formel au gouvernement dans les urnes. C’est pour cela qu’il est essentiel de voter dès le premier tour pour les candidats UMP dans toutes les villes de France. Seul ce vote permettra de montrer l’opposition à la politique du gouvernement et à son plan caché pour l’après municipales.
(source UMP)

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Derniers articles
Vœux de Jean-Pierre Lecoq aux Personnalités du 6e Commémoration du Centenaire de l’Armistice Communiqué de presse : il faut enfin assurer le service d’accueil dans les écoles Le Maire du 6e se mobilise pour sauver l’Académie de la Grande Chaumière L’évolution du statut de Paris passe par les Mairies d’arrondissement A Paris et en Ile-de-France, tout est à revoir !
A propos de ce blog | Mentions légales | Plan du site
Liens
Sénat Ville de Paris Les Républicains Paris Mairie du 6e arrondissement Les archives de Notre 6ème Groupe Les Républicains et Indépendants Conseil de Paris
Mots-clefs